Béni Mellal (en arabe : بني ملال‎ ; en tamazight :  [Aït Mellal]) est une commune et ville — municipalité — du Maroc, chef-lieu de la province de Béni Mellal, dans la région administrative de Tadla-Azilal. Elle est située entre le Moyen Atlas et la plaine de Tadla, sur l’axe routier des villes impériales de Fès et Marrakech, et est ouverte vers le Sud marocain via les provinces d'Errachidia à l'est, de Khénifra au nord-est et de Ouarzazate au sud-ouest. Elle comptait 163 248 habitants en 2004.

Elle s’est développée grâce aux revenus des émigrés installés en majorité en Italie. Sa casbah Bel-Koush, construite au xviie siècle par Moulay Ismaïl, a été restaurée au xixe siècle.


L'ancien nom de Béni Mellal était Dai. Dai est une petite rivière qui existe dans les environs de la ville.

Géographie et climat  : Béni Mellal se compose de deux mots béni (Bani en arabe): fils et mellal : mellal mot amazigh qui signifie blanc car la ville est située à 600 m d'altitude au pied d'un mont Tassemit (« le mont du froid ») couvert de neige en hiver et printemps et culminant à une altitude de 2 240  m.

Histoire  : Beni Mellal était peuplée de tribus Masmouda, agriculteurs sédentaires et bâtisseurs de villess. La première de ces cités fût la Médina Day au IX e siècle ap. JC. Elle était située à peu près à l’emplacement de l’actuel Beni Mellal. Les Béni-Ifren ont été chassés de Beni Mellal par les Almoravides venus par l'Est du Sahara. Ces derniers ont ainsi régné presque un siècle sur le Maroc et ont doté Beni Mellal de ses fameuses forteresses. Après cette dynastie, arrivèrent les Almohades. Aux Mérinides, succèdent les Béni-Outtas. Mais déjà les Saadiens briguèrent le pouvoir central du Maroc et Beni Mellal devint peu à peu un enjeu géo-stratégique. Une première bataille a eu lieu à Beni Mellal  en 1528 dont l’issue était indécise et une deuxième rencontre, à Sidi Bou Oqba, sur l’Oum Errabi, en 1537 tourne à l’avantage des Saâdiens. Mais leur autorité a été mise en cause par les Alaouites.   Le Sultan Moulay Smaïl été celui qui contribua à unir le Maroc. Depuis cette époque Beni Mellal fait figure de province stable, administrée directement par des fonctionnaires Makhzen et s’acquittant normalement de l’impôt. Il n’en allait pas de même des populations de la haute montagne. Le Makhzen, était donc parfois obligé de faire percevoir les impôts par des expéditions à partir de Beni Mellal. C’est au cours d’une tournée d’inspection que le souverain Moulay Hassan Ier mourut à Beni Mellal (à Dar Ould Zidouh exactement, en 1894).

Cycle supérieur L'École Canadienne de Technologie, Logistique et Management. (E.C.T.L.M)

Tourisme : Considérée comme l’une des villes les plus importantes du centre du Maroc, Béni Mellal, est aussi une cité historique. Sa Kasbah Bel Koush, construite au XVIIe siècle par Moulay Ismaïl a été restaurée au XIXe siècle.

Économie  : L’agriculture représente la principale activité économique de la région : agriculture irriguée dans les plaines et agriculture vivrière dans la montagne. Les autres principales activités économiques de la ville sont le commerce, l'industrie agroalimentaire et le tourisme. Dans la région Tadla Azilal, la superficie agricole utile (SAU) s’élève à 259600Ha représentant 80 % de l’ensemble des terres. A l’échelle nationale, l’agriculture régionale contribue par exemple pour près de 20 % à la production de betterave sucrière, 7,5 % à la production de cultures maraîchères, 17 % pour les agrumes, 18 % pour les olives, ou encore 17 % pour le lait. 186 000 exploitations agricoles emploient près de 445 000 actifs, soit 16 % de la population active. On note par ailleurs que la région dispose d’importantes ressources en eau de surface (10 % du potentiel national), qui permettent l’irrigation de 18 % de la superficie irriguée à l’échelle nationale, et souterraines (13 % du potentiel national). D’autant plus que la région, avec ses plaines (Tadla) et ses importantes ressources en eau, offre la possibilité de développement d’une agriculture moderne et industrialisante[Quoi ?]. En ce qui concerne les ressources en eau, la région dispose de trois grands barrages, dont Bin ouidane qui est le plus grand du Maroc, d’une capacité totale qui s’élève à 1566,9 millions de m3, soit 11,22 % de la capacité totale de l’ensemble des barrages du pays. Par ailleurs, du fait de sa situation géographique privilégiée et de sa richesse en sites naturels et historiques, la région possède des atouts majeurs pour le développement des activités touristiques.

Migration Dans les années 1970, la région a connu un fort courant migratoire à destination de la France (Région parisienne, Dijon, Angers et Rouen principalement), et dans les années 1990 l'Italie et l'Espagne.

Football Le Raja de Beni Mellal est un club marocain de football créé en 1956 situé à la wilaya de Beni Mellal, et évoluant actuellement en GNFA 1.

 

Source : wiki/web